[Identification]

Le Pôle commercial d’Aix-Pioline


Situé à 2mn du Pôle d’Activités d’Aix, le Pôle Commercial de la Pioline (113 entreprises et 2135 emplois) regroupe l’ensemble des propriétaires de la Pioline.

Il a pour mission :
- le gardiennage
- l’entretien des espaces communs
- la promotion du Pôle

 

 


L’association syndicale Aix Pioline

 

Siège Social 
Calissons du Roy René 
13290 Aix en Provence
Tél : 04 42 39 29 89
Fax : 04 42 24 41 94

ORGANIGRAMME
Président
Maurice FARINE

Secrétaire
Roland JUGE

Trésorier
Didier DE VERNISY

COMMISSIONS
Communication
Roland JUGE
Jean Luc LEROY

Sécurité
Entretien Espaces Verts
Modification POS, Règlements Intérieur
M. GOLDZHAL

Développement, prospectives, extension
Maurice FARINE

Fonctionnement actuel

 

Certains éléments caractérisent le fonctionnement actuel de la zone dominant de façon quasi unanime.

La parole est aux entreprises...
Les entreprises sont conscientes d’exercer dans un bassin économique satisfaisant mais alertent les pouvoirs publics sur les problèmes de fonctionnement interne de la zone et sur son positionnement futur qu’il convient de déterminer plus nettement. En effet, toute zone commerciale se doit d’être la plus attractive et de lutter traditionnellement contre l’évasion d’achats des consommateurs vers d’autres plus grandes zones commerciales périphériques.
En effet, la principale préoccupation des établissements ( 71% des répondants) repose sur l’amélioration de l’accessibilité, une amélioration de la circulation et du nombre de places de stationnement, ce qui peut paraître assez contradictoire pour une zone commerciale dont ce sont en général les atouts.
Le site souffre d’un manque de signalisation claire à partir de l’autoroute : la seule indication La Pioline n’est pas révélatrice de la présence d’une zone commerciale
Les nouveaux travaux d’aménagement d’accessibilité ne semblent pas contenter la majorité des chefs d’entreprises. Loin d’améliorer les flux de circulation, la fermeture de l’axe d’entée rue Borrili a créé un engorgement important des véhicules autour du rond point du garage Ford. En effet se retrouvent à ce croisement, les clients de la galerie de Carrefour et ceux de la zone commerciale entraînant un encombrement permanent des véhicules.
Il faut ‘’faire vivre la zone en favorisant les accès,...’’
Les problèmes de stationnement nuisent également à l’accessibilité des enseignes sur la zone.
Le conflit ‘’stationnement des salariés/clients ‘’se produit régulièrement sur des axes principaux ou dans des secteurs de la zone où les magasins sont plus imbriqués et manquent d’espace.
Certains entreprises demandent une rationalisation du stationnement et un développement d’espace supplémentaire.
La seconde source d’inquiétude est liée à l’aménagement et à l’entretien de la zone commerciale.
D’un point de vue général, les commerçants considèrent que l’entretien des voiries est réalisé de’ façon erratique, que la création de trottoirs fut une opération positive mais que leur réalisation devrait être effectuée à un rythme plus soutenue.
L’aménagement de la zone doit valoriser les artères principales mais aussi les voies secondaires qui accueillent aussi des entreprises et du public.
Les chefs d’entreprises sont conscients que des efforts sont engagés dans l’aménagement des ronds-points et que notamment le traitement paysager des derniers aménagements est en cours.
Cependant, leur ambition est autre ; ‘’L’ensemble des éléments d’aménagement de la zone n’a pas la requise pour une zone commerciale actuelle’’,’’c’est relativement moche’’.
Ils ont la volonté d’une rénovation complète de la zone, avec la création d’une ‘’charte de l’aménagement interne’’, par un règlement intérieur, respectée par tous, sous forme d’un programme concerté et validé par l’ensemble des entreprises.
En matière d’urbanisme réglementaire, les commerçants installés sur la zone commerciale aimeraient une adaptation de la réglementation du site aux besoins de fonctionnement d’une zone commerciale.
Tout en conservant l’existant, il convient qu’une certaine homogénéité visuelle (enseignes, pré-enseignes...) puisse voir le jour. Cette recherche d’harmonisation est destinée à donner une vision plus claire du périmètre de la zone, et à donner plus d’impact et de modernité à l’offre présente.
Parallèlement, les commerces sont très fortement demandeurs de disponibilité foncières pour les commerçants qui sont preneurs de m² de bâti supplémentaires et de m² d’aires de stationnement. 
Quand au positionnement commercial de la zone Aix-Pioline, 3ème élément d’inquiétude des chefs d’entreprises, il existe une demande générale, y compris les concessionnaires automobiles.
En complément du Pôle Automobiles acquis pour tout le monde, et du pôle Alimentaire de Carrefour, un autre pôle commercial doit affirmer son existence afin d’élargir l’offre et l’image commerciale de la zone.
Il a souvent été cité la nécessité de voir s’installer d’autres enseignes fortes trafic qui seront des locomotives pour le développement de la fréquentation de la zone. ‘’Il faut des enseignes à fort trafic, de grand public’’.
Ils sont en même temps conscients de devoir garder un coté qualitatif à la zone par rapport aux autres zones périphériques.
Les chefs d’entreprises souhaitent préserver et voir perdurer l’équilibre lié à la complémentarité existant aujourd’hui entre le centre-ville d’Aix en Provence et la zone commerciale Aix-Pioline.
En terme de services (garderie, salle de sport salles de séminaires et/ou de réception, restauration, services bancaires...) les besoins exprimés et les avis divergent mais de façon quasi unanime, la nécessité d’organiser des dessertes de transports publics plus fréquentes et adaptées aux horaires d’ouvertures des commerces est indispensable.
Les commerçants installés sur Aix-Pioline sont globalement plutôt satisfaits de leur vie au sein de la zone en accessibilité et accueil de locomotives.
Leur volonté exprimée au travers de cette enquête permet de s’apercevoir qu’ils sont tout a fait conscients de l’existence d’une concurrence vivace aux alentours. Leurs souhaits exprimés aujourd’hui sont rattachés à cette préoccupation, ‘’nous devons être une zone différente en terme de qualité afin d’être en adéquation avec l’image de la ville d’Aix-en-Provence’’...
 

 


Composition Commerciale

 

(document 2003)
La zone commerciale de la Pioline se situe au coeur d’un important carrefour routier, dont les principaux axes sont la rocade ouest et le R.D. 9 en direction d’Aix en Provence et la RN 8, l’A 51 vers Marseille, freinant par là même une évasion vers la zone de plan de Campagne et de Vitrolles. 
Cette zone née au début des années 1970, comptait 63 commerces et services en 1990 et 76 en 1993
En 2003, cette zone commerciale est composée de 87 entreprises représentant environ 120 enseignes. Elle a connu une évolution de + 38 % en 9 ans.
Cette surface ‘’globale’’ de prés de 36.000 m² est calculée sans les surfaces d’exposition extérieure et sans celles des établissements de services divers, cafés-hôtels-restaurants.
En surface présentée, l’activité dominante est quoiqu’il en soit, l’Automobile suivi par l’Equipement de la maison avec 48 % de la présence des jardineries.
Cette branche d’activité est suivie par la branche automobile qui compte le plus grand nombre d’établissements (très proche de celle constatée sur plan de campagne : 26 établissements automobile)
Ainsi, elle concentre l’essentiel des concessionnaires automobiles de la commune :
Accessoires, pièces détachées, pneus 7 établissements 
Auto neuve et occasion 14 établissements
Garages, réparation, station service 3 établissements
La zone commerciale d’Aix-la-Pioline offrait 28 170 m² de surface de vente de commerces en 1996 (soit un évolution de + 28%) sans les surfaces automobile, services divers, cafés-hôtels restaurants; l’évolution de la surface de vente s’explique par la réouverture de CASTORAMA (3 200 m²) et de plusieurs dossiers acceptés en C.D.E.C.
Les commerces de 300 m² et plus sont au nombre de 32 mais occupent 92 % de la surface totale de vente.
Les commerces de moins de 300 m² sont au nombre de 55 dont 27 commerces de détail dans la galerie Carrefour.
Aix-Pioline occupe prés de 2000 salariés.
La municipalité a repris depuis 1997 les voiries permettant ainsi d’engager de nouveaux aménagements urbains.